Calendrier / Calendario

Le calendrier est établi pour une durée de 36 mois.

  1. Evaluation de l’existant (0-6 mois) : d’une durée de 6 mois, cette évaluation a pour objectif de faire un tour d’horizon très précis de ce qui a été produit en photojournalisme et en photoreportage au Mexique depuis les années 1970. Elle affinera également l’état de l’art en établissant une bibliographie exhaustive sur le sujet. Ceci devrait permettre, à la fin du premier semestre su projet, d’identifier les photographes dont le travail sera privilégié et les différents acteurs à rencontrer. Une synthèse sur l’existant sera publiée sur le carnet de recherche au cours du 6ème mois.

  2. Recueil de données et enquêtes de terrain (6-24 mois) : cette étape constitue le socle du projet, dans la mesure où les résultats finaux obtenus dépendront de la qualité et de la quantité des données recueillies. Seront dépouillés les différentes organes de presse retenus (écrite et Internet) ainsi que les archives photographiques des photographes retenus afin d’avoir une vision d’ensemble de leur travail (et ne pas se limiter aux images publiées ou exposées). Nous établirons pour chaque photographe (en collaboration directe avec eux ou avec les responsables de la conservation) une architecture de leurs archives afin de classer par période et par thématique leur production. Enfin, nous procèderont aux entretiens avec les acteurs du milieu en établissant un questionnaire-type (entretiens non directifs et/ou semi-directifs) pour chaque catégorie d’acteurs.

  3. Analyse des données (18-36 mois) : cette étape chevauche partiellement la précédente, dans le but de compléter ou modifier éventuellement le travail en archives et les entretiens en fonction des premiers résultats obtenus et des difficultés rencontrées. Les données recueillies sur les organes de presse et les fonds des photographes seront interprétées en fonctions de différentes problématiques : : Quelles thématiques se dégagent de la production?Quels sont les usages et les pratiques photographiques de photojournalistes et/ou photoreporters ? Quels discours sont associés à cette production (dans la presse, sur les sites Internet, dans les monographies, dans les lieux culturels) ? De quelle manière la production photographique rend-elle compte de l’histoire récente du Mexique ? Les entretiens seront analysés en fonction des questionnements suivants : quels discours tiennent les différents acteurs sur la production photojournalistique et de photoreportage? Comment se positionnent-ils par rapport au rayonnement national et international de cette production ? Quel rôle et quelle valeur attribuent-ils à cette production en termes de récit de l’histoire nationale ?

  4. Valorisation du projet (0-36 mois) : Ce projet sera porté à la connaissance du grand public et de la communauté scientifique à travers un Carnet de recherches qui pourra être partiellement bilingue (espagnol, français) et qui sera opérationnel dès les premiers mois du projet afin de présenter la mise en place et les objectifs du projet. Il sera ensuite régulièrement alimenté par les bases de données, des synthèses sur des résultats intermédiaires, des transcriptions d’entretiens, une bibliographie actualisée, etc. La rédaction et la publication d’articles dans des revues mexicaines, françaises ou nord- américaines sont bien entendu envisagées afin de contribuer à la littérature scientifique sur la photographie documentaire. Nous prévoyons d’organiser 2 journées d’études, l’une à Toulouse au cours de la 1ère année et l’autre à Mexico au cours de la 2ème année ; elles serviront à la fois de workshop et de vitrine du projet auprès des communautés scientifiques des deux pays. Un colloque de fin de projet sera organisé à Toulouse afin de clôturer cette recherche. Il devra servir à la publication ultérieure d’un livre collectif sur l’histoire récente du photojournalisme et de la photographie documentaire au Mexique.